Un bon référencement permet à un site d’avoir de la visibilité sur la Toile. Grâce à des techniques gratuites (SEO) ou payantes (SEA), un portail Web jouit d’une excellente position dans les résultats de recherche de Google. D’autres aspects de l’optimisation sont également à prendre en considération pour intéresser les internautes et générer du trafic.

Un audit est souvent nécessaire avant de s’attaquer au référencement

Avec plus de 92 millions d’articles de blog édité sur la Toile tous les mois, il est difficile de se démarquer du lot. L’intervention d’un spécialiste en référencement naturel devient souvent inévitable. L’expert en visibilité sur Internet vérifie à travers un audit les pratiques qui peuvent encore être améliorées. Il s’assure également sur le respect des consignes de Google et des autres moteurs de recherche. Des sites tels que http://www.mediaclick.mg/ apportent davantage d’explications sur le fonctionnement des algorithmes. Il faut des contenus pertinents pour les visiteurs. Par la même occasion, les articles doivent se conformer aux critères de tri des robots spécialement programmé à cet effet. L’indexation se fait automatiquement dès la mise en ligne si les règles de référencement naturel établies par Google sont respectées. Parfois, le recours à la publicité ou aux méthodes SEA devient indispensable après l’analyse des performances.

L’optimisation des pages par des mots clés pertinents

Bien qu’ils deviennent de plus en plus souples, les mots clés restent importants pour le référencement d’un site. C’est grâce à ces termes choisis avec soin que les internautes peuvent retrouver les pages d’un éditeur. Il est toutefois inutile de trop insister sur ces moyens. Les experts dans le domaine recommandent de mettre un ou deux keywords par article seulement. La pertinence compte plus que l’occurrence. Explication : les algorithmes privilégient les contenus qui apportent des réponses satisfaisantes aux visiteurs. Il faut que la lecture donne ait de la valeur ajoutée. La sémantique est analysée par les robots de Google à une vitesse impressionnante. Il revient à ses automates de proposer ou non une page parmi les résultats d’une requête. Certains critères peuvent aider. Il faudra notamment respecter les balises HTML. Le maximum d’attention devrait être porté pour le méta titre et le méta description. Les contenus doivent aussi être structurés. Chaque image est idéalement associée à une légende.

Le maillage, c’est-à-dire la gestion des liens

La redirection compte énormément en matière de référencement. Ce maillage permet aux algorithmes de parcourir rapidement un site. Une structure doit être respectée. La forme pyramidale reste la plus courante. L’internaute atterrit à l’accueil pour ensuite profiter de toute l’arborescence. Cependant, les pages devraient aussi proposer une navigation libre. Le passage d’une rubrique à l’autre devrait se faire en toute aisance. Ce système optimise l’expérience utilisateur. Il retient le lecteur suffisamment longtemps sur le site. Google attribue une faveur aux plateformes qui parviennent à maintenir l’attention de l’internaute pendant plus de minutes que les autres. Le maillage devrait être analysé en fonction des statistiques. Les pages qui ne sont jamais visitées sont probablement à remplacer par des contenus plus pertinents. Celles qui ne comprennent pas assez de liens devraient être mieux rattachées aux autres. La redirection vers l’extérieur compte aux yeux des moteurs de recherche. L’idéal serait d’avoir des sites qui parlent volontairement de soi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici