Les raisons pour lesquelles choisir le crowdfunding

Depuis quelques temps, le crowdfunding est à la mode. C’est un nouveau concept utilisé pour trouver un financement à divers projet. Cependant, plusieurs personnes se demandent s’il se représente vraiment comme un moyen plus efficace que le prêt. Il est alors nécessaire de porter des explications à ce sujet. 

Le crowdfunding, c’est quoi ?

Le crowdfunding ou financement participatif à Madagascar ou sociofinancement ou encore le financement par la foule est un concept permettant à un porteur de projet de recevoir des financements de la part d’un public. Il s’est particulièrement développé grâce à l’évolution du web. 

Son principe de fonctionnement est simple. Un porteur de projet choisit une plateforme proposant le crowdfunding comme Koti-kota.com et y met son projet. Il donne toutes les informations concernant son projet et ses attentes. Le public cible apporte sa contribution jusqu’à la date déterminée par le porteur de projet. 

Le crowdfunding peut avoir plusieurs formes. Il peut se présenter comme une aide financière, matérielle ou par des services. 

Quelles sont les différences entre un crowdfunding et un prêt ?

Le crowdfunding est souvent sans contrepartie. Le prêt quant à lui est toujours avec une contrepartie. Avec le crowdfunding, le porteur de projet peut obtenir gratuitement les aides. Il n’aura donc pas à rendre service aux donateurs ou encore moins à leur payer des intérêts divers. Ce qui n’est pas le cas avec un prêt. En contractant un crédit, il faut rembourser la somme avec les intérêts.

Il faut noter également que le crowdfunding n’est pas contracté avec des établissements financiers comme les banques. Le prêt l’est. Cependant, le porteur de projet peut recevoir des aides venant d’établissements financiers. 

Les atoûts du crowdfunding 

Le porteur de projet peut obtenir la somme souhaitée sans avoir à penser à des remboursements. Tout est gratuit ou presque pour lui. Il peut également demander un financement pour n’importe quel type de projet. Cela peut être un projet personnel (voyage, santé, etc.) ou un projet ayant une autre origine. Néanmoins, sa liberté est limitée par rapport à l’usage de la somme récoltée. Il doit donner des comptes rendus aux donateurs. Il doit leur prouver qu’elle a vraiment été utilisée pour le motif de départ. Il doit également faire une bonne communication pour atteindre son objectif. Il a besoin de faire connaitre son projet et son compte de crowdfunding. Pour ce faire, il doit utiliser tous les moyens de communication disponibles comme les réseaux sociaux, les blogs, etc. 

Les atoûts du prêt

Certes, le crédit est à rembourser. Néanmoins, le porteur de projet qui en demande n’a pas à expliquer aux autres personnes que son banquier la raison de sa demande de prêt. Il est ensuite libre d’utiliser la somme obtenue comme il l’entend. De plus, le remboursement peut s’étendre sur une longue période. En fonction de son apport personnel ou du gage qu’il utilise, il peut aussi obtenir une somme beaucoup plus importante que celle qui est possible avec le crowdfunding. De plus, son projet reste personnel. Il peut donc le garder pour lui sans que personne ne le sache. Il n’a pas besoin de le communiquer à autrui comme c’est le cas avec le crowdfunding. Toutefois, il y a plusieurs documents et pièces justificatives qu’il faut fournir avant la demande de prêt. Ils déterminent l’éligibilité de la personne. Il se peut donc qu’il ne soit éligible au prêt qu’il demande ou bien que la somme voulue ne soit adaptée à ses moyens de remboursement. Il est indispensable aussi de noter qu’en cas de non remboursement, le débiteur risque d’avoir des problèmes avec son établissement financier. Ce dernier peut même le poursuivre en justice.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici